M’associer : Pour trouver son associé(e)

m'associer

Cet article est écrit par l’équipe de M’associer, une plateforme de mise en relation dédiée à la recherche de cofondateurs pour les entrepreneurs.

1. Trouver les bons collaborateurs

Quand on lance son activité ou que l’on cherche à se développer, on est souvent confronté à la recherche de collaborateurs avec qui on souhaite s’associer afin de garantir le succès du projet. Dans cet article nous allons voir quels sont les bons réflexes à adopter dans une telle situation.

Quand on choisit un associé, c’est souvent pour qu’il reste dans l’entreprise tout au long de sa vie ou au moins durant une grande partie de cette dernière. De plus, un associé dispose d’un statut particulier dans l’entreprise puisqu’il y exerce dans la majorité des cas un pouvoir de décision sur les directions de l’entreprise. L’ajout d’un associé à un projet n’est donc pas une tâche à prendre à la légère.

2. Identifier les compétences clés pour votre projet

L’un des premiers critères à évaluer pour définir la pertinence d’une association, c’est d’étudier la place stratégique des compétences recherchées dans votre projet. On peut formuler cette réflexion selon une suite de questions à se poser :

  • Est-ce que ces compétences constituent un élément stratégique et angulaire de mon projet ?
  • Est-ce que ces compétences sont un besoin ponctuel ou un besoin qui va durer dans le temps ?
  • Est-ce qu’il est nécessaire d’associer quelqu’un uniquement pour cette compétence ?

L’association ne doit pas être un moyen d’obtenir des compétences sans avoir à rémunérer un salarié car vous n’avez pas de budget dédié (le cas de la comptabilité par exemple). Elle ne doit pas non plus intervenir pour des problématiques ponctuelles comme la création de l’entreprise ou la rédaction de documents juridiques.

On peut également se demander s’il n’est pas parfois possible que l’une des personnes de l’équipe actuelle se forme et exploite la nouvelle compétence requise. (Growth Hacking, SEO…).

3. Prendre en compte le facteur humain

Maintenant que vous avez fait le point sur l’aspect opérationnel avec les compétences, il vous reste l’étape la plus importante à considérer lors d’une association : le rapport humain avec le potentiel futur associé.

Parfois, il vaut mieux se tourner vers une personne dont le profil de compétences est moins en adéquation avec vos besoins mais avec qui vous avez un vrai coup de cœur professionnel. Les associés, surtout au lancement d’une entreprise, passent énormément de temps ensemble à échanger. Si des conflits éclatent régulièrement, car vos profils ne sont pas compatibles, ils pourraient mettre en péril l’avenir de votre projet.

Le meilleur moyen de savoir si vous êtes face à la bonne personne, c’est d’essayer ! En travaillant ensemble pendant plusieurs semaines ou quelques mois, vous vous assurerez que tout se passe bien, autant sur le plan relationnel que sur les compétences réelles de votre nouvel associé.

Conclusion

S’associer est une démarche sur le temps long, il ne faut pas aller trop vite pour s’assurer que tout se passe bien. En prenant le temps en amont de faire le bilan des compétences de votre projet et en prenant en compte le facteur humain, vous éviterez de nombreux problèmes.

Cependant même si l’association se concrétise, pensez à créer un pacte d’associés pour vous protéger et définir les termes d’une potentielle séparation en cas de conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *